Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

29 septembre 2011

Solo 30X30

Voici le poème composé dans le cadre du Solo 30X30 de Paul-André Fortier,

http://www.fortierdanse.blogspot.com/

Salut d’homme.

Salut. Passage de feu. Corps panégyrique.

Salut d’homme à homme.

Marcher sur la terre dans ce corps obligatoire.

Quand le livre délivre. Que lire délie.

Tu arrives. Irrévéré.

D’avoir à dire la première salve.

Au signal, que la fin commence.

Offrez que je la souffre, douleur des rives.

Écartèlement de victoires craquelées, sèches.

Reviens dans l’ingrate résurgence de nos aliénations.

Ce ventre n’a pas su s’emplir d’immondices à rabais.

Je serai chaviré dans l’horloge inespérée de tes bras blancs,

plus blancs qu’un ciel de Norvège à minuit,

plus sombres qu’un abysse de chairs fraîches.

Pose et repose. Tomber demeure,

l’équilibre n’est jamais factice,

tomber demeure l’offrande sans prix,

l’obole sans saveur d’un ciel sans vertige.

Mais non, Salut ! Le livre n’est pas écrit

qui retentira le cœur animal. Salut !