Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

10 août 2015

Perle Noire

 

Perle Noire

 quand les mots ne suffisent plus

 à faire battre les cœurs coutelas

 à fendre les cerveaux pubères

 quand le vent ne repousse plus les nuages au large

 que les rives restent à l'amarre d'un horizon pugnace

 quand un soleil démembré

 dévore la peau de sa turbulente progéniture

 quand tu dors invincible dans la chambre à côté

 revenir à nous c'est pour la première fois

 quand le visage de l'être aimé

 se dérobe à la mémoire de son origine

 quand le fruit du silence est une parole mûre

 la mer attend et la mer attendra

 sois souveraine alors

 sois Reine de Saba

 dans l'éclat mystifié de nos jeunes cicatrices

 relâche sur le monde la fureur annoncée

 de sa dernière révolution

 ne va pas t'allonger au pays des sans chapeau

 réjouir la terre de ton sang

 ne les ramènera plus

 garde-toi du rêve qui ne défie pas le rêve

 reçois comme on donne

 prends comme on s'abandonne

 livre combat même à la fonte des glaciers

 reviens au sabre élucidé des bannis

 brise les sept sceaux de la peur qui pue

 tolère la parfaite irrévérence de l'aurore inachevée

 d'une main sûre arrache le fruit intact de la honte

 pour le jeter à la face du tyran

 souviens-toi qu'il n'y a personne dans le cadavre

 

 © Serge Lamothe

 

Les commentaires sont fermés.