Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

13 janvier 2016

2016

personne ne sait le grain de blé dans ta bouche

elle fond sous ta langue

l'amertume des mondes à détruire

ce que tu dis s'envole / ce que tu fais s'incruste

une certitude à laquelle le premier venu sait se résoudre

tu me manques / de rien / pour révéler les grands secrets

de demain

quand la marée monte / c'est le vacarme du désespoir

la folie d'un ciel quantique

à jamais refermé

Ronald McDonald, Inde

Commentaires

soleil éclatant sur vitre givrée
bisous enflammés sur joues glacées
le temps n'a pas de temps
il courbe et recourbe sur les pensées
puis le rêve s'en empare dans un filet immortel
où je suis tu as été il est nous sommes
de d'autres temps
en cet instant
bonne fête à celui qui n'a pas changé dans mon souvenir dans l'essence à serge de lou xx

Écrit par : lou bouchard | 13 février 2016

Oh que tes mots me font plaisir, chère Lou !
J'espère que tu vas bien et qu'on se voit bientôt!
xxx

Écrit par : Serge Lamothe | 13 février 2016

Les commentaires sont fermés.