Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

17 novembre 2015

Paris, novembre 2015

Une mort plus affreuse que la mort, ou dérivent des vivants... Et vainement sur cette terre, la main sème des graines.
Mais il n'est plus temps de parasiter le monde. C'est de la sauver qu'il s'agit. Il est temps de se ceindre les reins comme un vaillant homme.
Ou que nous regardions, l'ombre gagne.
L'un après l'autre les foyers s'éteignent. Le cercle d'ombre se resserre, parmi des cris d'hommes et des hurlements de fauves.
Pourtant nous sommes de ceux qui disent NON à l'om...bre.
Nous savons que le salut du monde dépend de nous aussi. Que la terre a besoin de n'importe lesquels de ses fils. Les plus humbles.
L'Ombre gagne...
Ah! tout l'espoir n'est pas de trop pour regarder le siècle en face !
Les hommes de bonne volonté feront au monde une nouvelle lumière.

Suzanne Césaire, Tropiques, 1941.